Carte des circonscriptions et cantons du Tarn-et-Garonne( image de présentation basse résolution )
 

Présentation

La carte des cantons et circonscriptions du Tarn-et-Garonne superpose les tracés des 2 circonscriptions et des 15 cantons avec leur nom. Chaque tracé de canton est une forme graphique modifiable : couleur, ligne, texte, dimensions.

3 fonds de carte superposables sont livrés dans ce téléchargement :

  1. Fond de carte des circonscriptions du Tarn-et-Garonne .
  2. Fond de carte des cantons du Tarn-et-Garonne .
  3. Fond de carte des circonscriptions et cantons du Tarn-et-Garonne .

Vous pouvez ainsi créer vos propres cartes, ajouter légendes, liens Internet, textes ou images; vous pouvez également publier votre carte sous de nombreux formats tels que Acrobat PDF, page Html pour votre site, présentation PowerPoint®, document Word® ...

Redimensionnable et fractionnable sans perte de qualité, car contruite en vecteurs, cette carte est la plus polyvalente et la plus simple à modifier sur votre ordinateur.

Caractéristiques

  • Livré en formats standards : Voir les formats livrés.
    Également disponible en AutoCad Dwg et Photoshop PSD en calques (sur demande)
  • Carte conforme portant délimitation des cantons dans le département du Tarn-et-Garonne.
  • Chaque circonscription et canton est un objet vectoriel indépendant, nommé par un bloc-texte.
  • Carte modifiable sans perte de qualité.
  • Carte fournie avec la liste Excel® complète des 195 communes et 15 cantons du Tarn-et-Garonne :
    nom, code Insee, chef-lieu, arrondissements (voir notre guide des communes).

  • Liste des circonscriptions du Tarn-et-Garonne

    Tarn-et-Garonne - 1re circonscription 121 848 habitants.
    Député: Valérie RabaultIngénieureSOC
    cantons de: Aveyron-Lère, Montauban-1, Montauban-2, Montauban-3, Pays de Serres Sud-Quercy, Quercy-Aveyron, Quercy-Rouergue, Tarn-Tescou-Quercy vert.
    Tarn-et-Garonne - 2e circonscription 128 494 habitants.
    Député: Sylvia PinelLT
    cantons de: Beaumont-de-Lomagne, Castelsarrasin, Garonne-Lomagne-Brulhois, Moissac, Montech, Pays de Serres Sud-Quercy, Tarn-Tescou-Quercy vert, Valence, Verdun-sur-Garonne.

    Fichiers contenus dans ce téléchargement Aide

      Illustrator, Pdf, Svg et Wmf

      Excel, Word, Powerpoint et Wmf

      Jpeg, Photoshop en calques

      + Base de données Excel des zones representées.


    Liste des nouveaux cantons du Tarn-et-Garonne

    82 - Tarn-et-Garonne - 1 - Aveyron-Lère
    82 - Tarn-et-Garonne - 2 - Beaumont-de-Lomagne
    82 - Tarn-et-Garonne - 3 - Castelsarrasin
    82 - Tarn-et-Garonne - 4 - Garonne-Lomagne-Brulhois
    82 - Tarn-et-Garonne - 5 - Moissac
    82 - Tarn-et-Garonne - 6 - Montauban-1
    82 - Tarn-et-Garonne - 7 - Montauban-2
    82 - Tarn-et-Garonne - 8 - Montauban-3
    82 - Tarn-et-Garonne - 9 - Montech
    82 - Tarn-et-Garonne - 10 - Pays de Serres Sud-Quercy
    82 - Tarn-et-Garonne - 11 - Quercy-Aveyron
    82 - Tarn-et-Garonne - 12 - Quercy-Rouergue
    82 - Tarn-et-Garonne - 13 - Tarn-Tescou-Quercy vert
    82 - Tarn-et-Garonne - 14 - Valence
    82 - Tarn-et-Garonne - 15 - Verdun-sur-Garonne


    publiée dans le JO Sénat du 01/10/2015 - page 2314

    La loi n° 2013-403 du 13 mai 2013 a expressément abrogé l'article 3 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales qui disposait que : « La délimitation des cantons respecte les limites des circonscriptions pour l'élection des députés ». Le législateur a ainsi entendu écarter toute obligation, lors du remodelage cantonal, de faire coïncider les limites cantonales avec les limites des circonscriptions législatives, même si ces dispositions n'excluent pas, le cas échéant, de rechercher une coïncidence entre les limites cantonales et législatives lorsque cela est possible. Pour sa part, la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés repose sur les limites des cantons tels qu'ils étaient définis à la date d'entrée en vigueur de l'ordonnance n° 2009-935 du 29 juillet 2009, elle-même ratifiée par la loi n° 2010-165 du 23 février 2010. En tout état de cause, depuis 1986, des cantons étaient déjà fractionnés sur différentes circonscriptions. Le nombre de cantons partagés entre plusieurs circonscriptions législatives à l'issue du redécoupage effectué en 1986 s'élevait à 33. Parmi ces cantons, 22 comptaient plus de 40 000 habitants lors du recensement de 1982. Lors du redécoupage législatif de 2010, 99 circonscriptions législatives, réparties dans 24 départements, n'ont pas été définies comme la somme exacte de cantons et en fractionnent 73. 71 d'entre eux le sont entre deux circonscriptions et deux le sont entre trois. Si un nouveau redécoupage législatif devait avoir lieu, il devrait nécessairement respecter la jurisprudence du Conseil Constitutionnel, selon laquelle « les opérations de délimitation des circonscriptions législatives sont mises en œuvre sur des bases essentiellement démographiques » (DC n° 2008-573 du 8 janvier 2009), comme cela a été le cas pour la délimitation des cantons telle qu'elle a été mise en œuvre par les décrets publiés au mois de février 2014.